SLF

L'ouverture
Les développements à deux
L'intervention
Les réponses à l'intervention
La défense contre les interventions
Le réveil du n°4
Le réveil de l'ouvreur
Carte de convention

 

L'objectif est de définir un système de compétition le plus simple possible qui permette à deux joueurs ne se connaissant pas de s'asseoir l'un en face de l'autre sans avoir besoin de préciser grand chose.

Trois principes (simplicité, économie, discrétion) président à l'élaboration de ce SLF qui doit donc conserver un maximum d'enchères naturelles et un minimum de conventions ou développements artificiels.

Les conventions ou développements préconisés trouvent leur justification dans ce site.

Voici une carte de conventions, qui présente certaines options (proposées par un petit carré). C'est le premier carré qui représente pour l'instant l'option suggérée par l'IDB.

L'ouverture

L'ouverture à la couleur

Le système de référence est la majeure cinquième, meilleure mineure : la couleur la plus longue, à égalité de longueur la couleur la plus chère avec un 5-5 (ou plus), sachant que l'ouverture de 1 ou 1 requiert au moins cinq cartes.

Voici la convention d'ouverture en mineure, dite 'Meilleure Mineure' : 1 provient de trois carreaux et deux trèfles ou d'au moins quatre carreaux. 1 convient pour les autres mains.

Avec quatre carreaux et quatre trèfles, on choisira entre 1 ou 1 en fonction de la qualité des couleurs, en donnant la préférence à 1 quand l'ouverture est minimum (12 H) et la main balancée.

Avec cinq trèfles et cinq piques, on ouvrira le plus souvent de 1.

L'ouverture de 1SA

1SA provient d'une main balancée de 15 à 17 LH, avec au minimum 15 H.

Ouvrir de 1SA avec une majeure cinquième ou une mineure sixième n'est pas exclu et même recommandé dans certaines situations.

L'ouverture de 2SA

2SA provient d'une main balancée de 20 ou 21 LH.

Ouvrir de 2SA avec une majeure cinquième ou une mineure sixième n'est pas exclu.

L'ouverture de 2 fort indéterminé

2 peut provenir de trois types de mains :

        • un Deux fort, qui promet six ou sept cartes BQ liées (une perdante au maximum dans la couleur) et 21-23 DH ou huit levées maîtresses en majeure dont ARDVxx d'atout

        • un Deux Acol, qui promet huit levées de jeu en majeure constituées par sept cartes maîtresses et un As à côté ( ARDV872 3 A3 853)

        • un super 2SA de 22-23 LH ( AR2 AV93 RD3 A53)

L'ouverture de 2 forcing de manche

2 peut provenir de deux types de mains :

        • à partir de 24 DH avec n'importe quelle distribution, régulière ou irrégulière

        • la manche moins une levée ( 2 ARDV8765 RD 75)

L'ouverture de 2M faible

2M provient de six cartes liées et d'une force de 6 à 11 DH en position non vulnérable, 8 à 11 DH vulnérable.

L'ouverture en barrage (3X, 4X, 5m)

Une couleur suffisamment solide en fonction de la vulnérabilité et du palier, des valeurs défensives extérieures limitées à un seul gros honneur extérieur à la couleur du barrage, tels sont les critères d'ouverture d'un barrage qui promet théoriquement sept cartes au palier de trois, huit au palier de quatre.

L'ouverture de 3SA

En première ou deuxième position, 3SA montre exactement sept cartes commandées par ARDV, sans gros honneur extérieur.

En troisième ou quatrième position, 3SA est une décision personnelle qui ne concerne pas son partenaire.

Les développements à deux

Après une ouverture en mineure

Les réponses

   Jusqu'à 12 DH inclus, priorité à la majeure (avec cinq carreaux et quatre M, nommer 1M sur 1 ; à partir de 13 DH, nommer 1).

 

Les redemandes

  Après 1m - 1X, redemander 1M avec quatre M.

  Après 1m - 1M, avec quatre M : 18-19 H balancé, 4M ; avec 18-19 DH et 5422 : 3SA ; avec 19-21 DH irrégulier, splinter ; avec 22-23 DH irrégulier, bicolore cher ou jump.

  Bicolore cher (éventuellement assez court dans la couleur du bicolore cher) à partir de 17 H ou 20 DH. Sur le bicolore cher, 2SA coup de frein.

  Jump (éventuellement assez court dans la couleur du jump) à partir de 19 H ou 20 DH.

 

La deuxième enchère du répondant

  Après 1m - 1M - 1SA : 2 Roudi, 2 canapé

Après une ouverture en majeure

Les réponses

- Avec le fit : 2SA Jacobin ; 3M limite avec quatre atouts ; 3 limite avec trois atouts ; avec plus de 16 DH, changement de couleur

- Sans le fit : 1SA NF —> 10 H ; changement de couleur forcing, pas FM

 

La deuxième enchère du répondant

  Après 1 - 1 - 2m : 3 forcing

Après 1SA

2 Stayman quatre réponses ; 2SA limite ; Texas depuis 2 jusqu'à 3 ; 3 bicolore mineur au moins 5-5 ; 4 Gerber ; 4 bicolore majeur avec EM.

Le Stayman garantit la présence d'une majeure 4e. Les 5-4 mineurs irréguliers se traitent par le Texas.

Après la réponse de 2M sur le Stayman, nommer l'autre majeure au palier de trois indique un fit et un EC (1SA 2 2 3).

Après la rectification d'un Texas pour une majeure, 3m (FM) du répondant indique a priori une courte dans une des deux autres couleurs.

Après la rectification d'un Texas pour une mineure, 3M (FM) du répondant indique une courte M, 3SA une courte dans l'autre mineure.

Après 2SA

3 Stayman (réponse de 3SA avec les deux majeures 4e) ; Texas majeur à 3 et 3 ; 3 bicolore mineur au moins 5-4 ; 4m = six m' avec EC ; 4M naturel.

Le bicolore majeur, exprimé habituellement par 4, se décrit en utilisant le Stayman, puis en concluant à la manche sur 3M, en disant 4 sur 3.

Après la réponse de 3M sur le Stayman, nommer l'autre majeure au palier minimum indique un fit et un EC.

Rectification du Texas automatique.

Après 2

Relais fréquent à 2, 2M couleur BQ au moins cinquième à partir de 8 H, 3X couleur BQ au moins 6e commandée par deux gros honneurs.

Après 2 - 2 - 2SA, rectification du Texas fittée.

Après 2

2 moins de 8 H ou moins de 2 rois, 2 un as majeur, 2SA au moins 8 H ou 2 rois, 3m l'as de la couleur m, 3M et 3SA 2 as CRM (couleur, rang, mélangés).

Après 2 - 2M - 2SA, rectification du Texas fittée.

Après 2M

2SA est un relais a priori fitté, 3M est un barrage. Le changement de couleur est a priori fort et misfit.

Après 3X

4m sur 3m est un barrage, 4M sur 3M est ambigüe (aussi bien barrage qu'EM). Le changement de couleur est forcing et cherche un fit. En cas de misfit, le barragiste nomme la couleur au-dessus (même 3SA).

L'intervention

 Une intervention à la couleur montre une couleur a priori au moins cinquième au palier de un, sixième au palier de deux, d'une solidité d'autant plus grande que la force de la main se rapproche du minimum autorisé, 10 DH au palier de un, 12 DH au palier de deux.

En zone de force maximum, il est possible d'intervenir avec quatre cartes BQ liées au palier de un, cinq cartes BQ liées au palier de deux quand la main ne se prête pas à un contre d'appel.

 

Le contre d'appel est issu de deux types de main : les mains trop fortes pour une intervention, comptant plus de 18 LH ou de 19 DH et les mains à partir de 14 DH assurant un soutien dans les trois couleurs non annoncées. En ce qui concerne ces dernières, plus la force du contre se rapproche du minimum, plus la répartition de la main doit se rapprocher d'une répartition tricolore courte dans la couleur d'ouverture.

 

1SA montre de 16 à 18 LH dans une main régulière et garantit une tenue dans la couleur d'ouverture.

 

Les interventions bicolores requièrent deux couleurs au moins cinquièmes, solides ou semi-solides.

Les réponses à l'intervention

La réponse à l'intervention par une couleur

Changement de couleur : forcing quand cette couleur est majeure, non forcing si elle est mineure. En jump, une nouvelle couleur montre un fit au moins quatrième et au moins cinq cartes de bonne qualité dans la couleur nommée, de force limitée (11-12 DH) si le palier permet de s'arrêter avant la manche (1 1 – 3), de force illimitée si le palier force à la manche (1 1 – 4).

 

Soutien : limité à 10 H au maximum, il exprime un nombre d'atouts, trois ou quatre au palier de deux, quatre au palier de trois (barrage), quatre ou cinq au palier de quatre (barrage).

 

Sans Atout : 1SA montre de 8 à 12 LH sans garantir l'arrêt dans la couleur d'ouverture. 2SA (sur une intervention au palier de un) montre 13-14 LH et garantit un arrêt dans la couleur d'ouverture. 2SA (sur une intervention au palier de deux) montre 10-12 LH et garantit un arrêt dans la couleur d'ouverture.

La réponse au contre d'appel

De 0 à 8 DH, le n°4 nomme une couleur au palier minimum, prioritairement majeure. Si le n°3 n'a pas passé, la zone (enchère libre) passe de 5 à 8 DH.

En zone 8-10 H, un saut en majeure au palier de deux montre exactement quatre cartes, au palier de trois cinq cartes.

La réponse de 1SA garantit l'arrêt dans la couleur d'ouverture. Théoriquement zoné 8-10, la réponse de 1SA peut descendre jusqu'à 6 H après une ouverture en majeure.

La réponse de 2SA garantit un bon arrêt dans la couleur d'ouverture et 11-12 LH.

Le cue-bid sur une ouverture en mineure montre soit un 4-4 majeur d'au moins 8 H, soit 11 H et plus. Il n'est pas autoforcing.

Le cue-bid sur une ouverture en majeure montre 11 H et plus et est autoforcing.

La réponse à l'intervention par 1SA

Mêmes développements qu'après l'ouverture de 1SA avec Stayman et Texas.

Le Texas 'impossible' montre une courte dans la couleur d'ouverture, pas de majeure 4e et est forcing jusqu'à 3SA.

La défense contre les interventions

Derrière une intervention à la couleur

Changement de couleur : forcing

Cette enchère libre garantissant un peu plus de jeu que l'enchère forcée, la redemande de l'ouvreur en tient compte : ses enchères classiquement fortes sont dites « atténuées ».

 

Enchère de soutien : non forcing

Au palier de deux, un soutien garantit un fit au moins huitième et montre de 7 à 10 DH. En jump au palier de trois, il s'agit d'un barrage si l'ouverture est majeure, d'une enchère limite si l'ouverture est mineure. Pour exprimer les mains limites fittées en majeure par quatre cartes, cue-bider (non FM).

 

Enchère à Sans-atout : non forcing

1SA montre au moins un arrêt dans la couleur d'intervention et 8 à 10 LH, 2SA montre au moins un arrêt et demi dans la couleur d'intervention et 11 ou 12 LH.

 

Changement de couleur avec saut : barrage au moins 6e

 

Contre négatif : il indique au moins 8 LH et exclut une enchère naturelle satisfaisante.

Derrière un contre d'appel

Changement de couleur sans saut : forcing au palier de un, non forcing au palier de deux

 

Enchère de soutien (non forcing) : au palier de deux, elle garantit un fit au moins huitième et montre de 8 à 10 DH. Au palier de trois, il s'agit d'un barrage (7-10 DH) avec quatre cartes en majeure ou cinq cartes (au moins) en mineure. 2SA (Truscott) traite les mains limites avec quatre cartes en majeure ou cinq cartes (au moins) en mineure (avec moins de 11 H). Surcontrer à partir d'une main limite avec trois cartes en majeure ou cinq cartes en mineure (avec 11 H et plus).

 

Enchère à Sans-atout : non forcing si naturelle, forcing si conventionnelle. 1SA montre une main régulière de 8 à 10 LH, a priori sans majeure quatrième susceptible de produire un fit huitième. 2SA est un Truscott.

 

Changement de couleur à saut : barrage au moins 6e

 

Surcontre est employé avec toutes les mains d'au moins 11 LH pour lesquelles il n'y a pas d'enchère naturelle satisfaisante. En particulier, le n°3 surcontre quand il envisage de contrer (punitif) les adversaires.

Contre les interventions bicolores

- Au palier le plus économique, un soutien ou la nomination de la dernière couleur sont non forcing.

- Le premier cue-bid disponible est une enchère forcing indiquant une main limite ou forte et se rapportant à la moins chère des deux couleurs restantes.

- Le deuxième cue-bid disponible concerne la plus chère des deux couleurs restantes avec la même signification.

- Les enchères à Sans-atout sont naturelles.

Le réveil du n°4

Le réveil par une couleur

D'une force de 7 à 12 LH, il promet classiquement au moins cinq cartes au palier de un, six cartes au palier de deux. Quatre cartes (BQ) au palier de un, cinq cartes (BQ) au palier de deux, peuvent suffire quand la distribution de la main n'autorise un réveil ni par contre, ni par 1SA.

Le réveil par contre

- avec les mains d'au moins 13 LH, ne convenant ni pour un saut ni pour Sans-atout.

- avec les mains de 8 à 12 LH, dont la distribution convient pour un contre d'appel.

Le réveil à Sans-atout

1SA montre une main régulière de 10 à 12 LH (9 à 13 LH toléré) et ne garantit pas d'arrêt dans la couleur d'ouverture.

2SA montre une main régulière de 17 à 19 LH et garantit un arrêt dans la couleur d'ouverture.

Le réveil par une couleur en jump

Il montre six cartes liées de bonne qualité et de 9 à 11 H au palier de deux, 10 à 12 H au palier de trois.

Le réveil de l'ouvreur

Avec un singleton ou une chicane dans la couleur d'intervention, un réveil de l'ouvreur est obligatoire, même avec une ouverture minimum.