Généralités
Le style tout-terrain
Le choix entre les couleurs
L'entame sous le roi
L'entame du doubleton
Avec un honneur second
Contre les barrages

Généralités

Le choix entre style agressif et style neutre dépend de la décision concernant l'existence ou la non-existence d'une CPL et se tromper entre ces deux styles conduirait le plus souvent à livrer le contrat. Le style tout-terrain n'est qu'un compromis de ces deux styles.

Un doute relatif à l'existence de la CPL amène à choisir le style tout-terrain.

Ce doute provient des enchères et/ou des cartes.

Voici les deux principaux types de séquences laissant planer une telle incertitude :

Sud Nord
1 4

 

Sud Nord
1
4
1SA

Sud Nord
1 4

 

Sud Nord
1SA
2
2
4
Sud Nord
1
1
4
1
3

 

Sud Nord
1
2
4
1SA
3

La force générale de votre main vous donne aussi des indications.

Identifier une CPL avec certitude est difficile avec une main très pauvre en honneurs : votre partenaire peut très bien gêner l'exploitation de la longue ou accrocher l'atout.

Le style tout-terrain

Séquence, séquence brisée et honneurs consécutifs

   L'étude du style neutre et du style agressif a mis en évidence ces configurations, qui conviennent aussi bien à l'un qu'à l'autre.

      Cas particulier d'As-Roi

      Cette entame doit être votre premier choix. Elle permet de voir le mort et la carte du partenaire, de garder la main et de ne pas donner de levée directe.

Le singleton

   Entame également recommandée dans les deux styles, ce sera donc un autre fleuron du style tout- terrain.

La couleur verte

   Éviter l'entame dans une couleur naturelle adverse conduit à choisir fréquemment la "couleur verte", la quatrième couleur quand les adversaires ont nommé les trois autres.

Les contre-indications sont celles et du style neutre et du style agressif :

l'entame dans une couleur comportant l'As sans le roi

l'entame dans une couleur comportant le Roi

l'entame dans une couleur naturelle adverse

l'entame atout

L'entame du doubleton est controversée. Elle peut produire un excellent résultat, mais vous devez l'envisager seulement si vous n'avez pas de 'bonne' entame.

Le choix entre les couleurs

Quand aucune bonne entame ne saute aux yeux, la qualité de vos couleurs, de vos tenues à l'atout et votre nombre de cartes dans les longues adverses doivent vous permettre de choisir.

Dans le style tout terrain, on privilégiera l'entame dans une couleur longue.

C'est logique : les honneurs du camp sont plutôt situés dans des couleurs longues.

L'entame sous le Roi

En style tout terrain, vous entamerez sous un Roi exceptionnellement, quand la séquence ou les cartes l'imposent.

 

Exemple :

Main d'Ouest
R32
R652
7543
86
Sud
Nord
1
2
2
4

Entamez carreau.
Vous êtes dans l'impossibilité d'apprécier si les trèfles procurent une CPL et la situation est tout-terrain. Il est impossible de prédire quelle sera la bonne couleur entre cœur et carreau.

Dans la même situation, les mains adverses peuvent être très différentes et l'entame sous le Roi peut être la seule à faire chuter, ou la seule à livrer la manche.

Toutefois, l'entame sous le roi risque de livrer sans recours, tandis que l'entame carreau permettra peut-être aussi de faire chuter, même si celle à coeur était la bonne.

En outre et d'une manière générale, livrer le contrat en entamant sous un roi peut vous être reproché - plus ou moins aimablement - tandis que n'avoir pas trouvé l'entame qui bat ne donne lieu qu'à un commentaire apitoyé.

L'entame du doubleton

"Entame du doubleton, entame du couillon" est une formule lapidaire reflétant l'opinion sans doute excessive de certains joueurs.

Examinons le pour et le contre :

 

Les avantages

Les inconvénients

Ces considérations permettent aisément de déterminer quand entamer d'un doubleton :

Exemple :

Main d'Ouest
D98
R1065
R765
86
Sud
Nord
1
4
3

Entame : 8

Exemple :

Main d'Ouest
R9
V9876
R765
86
Sud
Nord
1
1
1
4

Entame : 8

Le contrôle à l'atout permet de reprendre la main pour changer de flanc si la coupe se révèle impossible, ou pour encaisser les éventuelles coupes.

La présence d'honneurs dans les deux autres couleurs est une contre-indication à l'entame du doubleton, le partenaire possédant alors rarement les bonnes cartes.

 

Exemple :

Main d'Ouest
A98
87
V875
RV42
Sud
Nord
1SA
2
2
4

Entame : 8

En l'absence de CPL, on choisit le style neutre, éliminant l'entame trèfle.

L'entame carreau pouvant livrer une levée d'honneur, le choix se restreint entre coeur et atout.

On choisit le doubleton en raison des trois atouts par l'as.


Notons qu'en style neutre, il est souvent difficile de choisir entre l'entame dans un doubleton ou une autre entame, plus ou moins neutre.

L'entame avec un honneur second

Réexaminons le pour et le contre en tenant compte de la présence de l'honneur :

 

Les avantages

Les inconvénients

Le côté neutre de l'entame du doubleton a complètement disparu, ne reste que son caractère agressif.

 

Exemple :

Main d'Ouest
R5
875
8732
AV42
Sud
Nord
1
2
3
2
3
4

Entame : R

L'entame contre les barrages

Quand les adversaires atteignent la manche après un barrage, le mort est généralement la main forte de son camp. Les perdantes du déclarant risquent de disparaître directement sur des cartes maîtresses du mort.

Le style d'entame doit donc être très agressif.

L'entame d'un As n'est pas exclue, voire recommandée "pour voir le mort" :

 

Exemple :

Main d'Ouest
105
D753
A4
DV1042
Sud
Nord
4

Entame : A