Généralités
Avec l'as sans le roi
L'entame sous l'as
Avec deux as
L'entame sous le roi

Généralités

Utilisez le style agressif quand vous avez diagnostiqué une CPL !

N'hésitez à prendre le risque de livrer une levée à l'entame pour avoir le maximum de chances de battre le contrat !

Le camp de la défense a deux grandes options :

 

     Encaisser ou affranchir ses levées d'honneur avant que le déclarant ne puisse utiliser la CPL.

Exemple :

Main d'Ouest
R765
D65
V86
872
Sud Nord
1
2
4
2
3

Entame : 6 (CPL trèfle)

 

Les couleurs comportant des honneurs groupés (séquence, séquence brisée, deux honneurs consécutifs) favorisent l'affranchissement de levées d'honneur et devront être placées au premier rang des bonnes entames.

 

Attention ! L'entame d'un As sans le Roi est à proscrire en général.

 

     Couper les levées d'honneur des adversaires en entamant dans un singleton.

Exemple :

Main d'Ouest
5
A65
V86532
876
1
2
2
4

Entame : 5

 

Le style agressif restreint votre choix à deux couleurs.

Comment reconnaître l'entame la plus agressive ?

Le degré d'agressivité d'une couleur dépend de deux critères : la qualité et la longueur.

La qualité se mesure par la force en honneurs.

Critères d'agressivité :

 La démonstration de ces résultats se trouve dans 'L'entame Mortelle'.

 

Le style agressif Le style agressif réduit le choix d'entame à deux couleurs.
À qualité égale, la couleur la plus agressive est la plus courte.
Entre force et qualité, le critère de force est prépondérant.
À longueur égale, la couleur la plus agressive est la plus forte.

 

 

 

 

 

Comment choisir entre les deux couleurs ?

Le choix du style agressif n'implique pas celui de la couleur la plus agressive.

L'entame d'un As ou sous un As est d'ailleurs en général proscrite, celle sous un Roi ne s'impose pas toujours, contrairement à celle sous une Dame.

Une teneur pouvant gêner l'adversaire dans ses couleurs peut vous faire choisir la couleur la moins agressive, voire même une entame neutre.

Sont à prendre en compte :

Voici trois exemples d'entame - après la même séquence - montrant l'influence de la longueur dans la CPL sur le choix de l'entame.

La séquence :

Sud Nord
 
1
4
1
3


main n° 1
main n° 2
main n° 3
874
R64
R763
842
8
R642
R7632
84
87
R10642
R10642
4

Quelle est votre entame avec chacune des mains indiquées?

La séquence d'enchères, identique pour les trois donnes, implique une longue à trèfle chez l'ouvreur. Les trois mains ne présentent ni tenues à l'atout, ni tenues dans la longue. Il s'agit de déterminer la couleur d'entame, carreau ou cœur, qui sont toutes deux commandées par le roi, en fonction du nombre de cartes dans la CPL potentielle :

 

Dans l'exemple n°1, en raison du tripleton dans la CPL, vous choisissez l'entame la plus agressive : la plus courte.

Entamez du 4.

Donne n°1
  ADV3
A52
8
A10753
 
874
R64
R763
842
  R5
D1093
A1052
DV9
  10962
V87
DV94
R6
 

L'entame cœur fait chuter.

Sur entame carreau et retour cœur, Sud doit gagner en faisant l'expasse au R (avant l'impasse au R).


Dans l'exemple n°2, en raison du doubleton dans la longue du mort, vous choisissez la moins agressive : la plus longue.

Entamez du 2.

Donne n°2
  ARV3
D5
85
AR753
 
87
R642
R7632
84
  D54
V1093
A10
DV96
  10962
A87
DV94
102
 

L'entame carreau, suivie du retour cœur, bat la manche.

L'entame cœur la livre.


Dans l'exemple n°3, avec un singleton dans la longue du mort, votre meilleure chance de battre est d'y trouver une tenue solide chez votre partenaire. Pas question d'entamer ce singleton : ce serait extrêmement révélateur pour le déclarant.

Vous devez choisir une entame neutre, atout, plutôt qu'appliquer votre règle de Buridan, qui peut se révéler coûteuse.

Entamez du 7.

Donne n°3
  ARV3
D5
54
AR753
 
87
R10642
R10642
4
  954
V93
AD
DV986
  D1062
A87
V987
102
 

L'entame permet aux flancs de donner trois tours d'atout, ce qui limite Sud à 9 levées au maximum.

 

La démonstration de ces résultats se trouve dans 'L'entame Mortelle'. 

L'entame de l'As sans le Roi : à proscrire en général

Pourquoi l'entame de l'As sans le Roi est-elle à éviter en général ?

Votre meilleur chance de battre est d'espérer que le Roi soit chez le déclarant et que ces trois points d'honneur, inutiles pour lui, ne lui procurent pas la/les levées escomptées. Et que trois points d'honneur se retrouvent plus utiles pour votre camp chez votre partenaire.

Cette entame doit pourtant être sélectionnée dans certains cas particuliers :

     Quand les adversaires demandent un chelem à l'atout, sans avoir exprimé un contrôle dans la couleur de votre As

Exemple :

Main d'Ouest
10642
653
AV954
4
Sud Nord
 1
3
2
6

Entamez de l'A.

 

     Quand les adversaires, faute de contrôle dans la couleur où vous avez l'As, s'arrêtent avant le chelem : votre partenaire a de grandes chances de posséder le Roi de la couleur.

Exemple :

Main d'Ouest
R642
V653
A954
4
Sud Nord
 1
3
4
2
3
4

Entamez de l'A.


Encaisser les levées directes dans ce type de situation est particulièrement lucratif en tournoi par paires. 

 

     En situation d'entame agressive, quand la main forte est celle du mort et que le déclarant n'a que très peu de chances de détenir le Roi.

Exemple :

Main d'Ouest
42
653
AD10954
75
Sud Nord
 3
4
3
5

Entamez de l'A.

 

     Avec quatre atouts, quand vous possédez une longue commandée par l'As

Quel que soit le style d'entame, vous devez chercher à raccourcir le déclarant.

Exemple :

Main d'Ouest
A642
AV653
73
64
Sud Nord
 1
4
2

Entamez de l'A.

L'entame sous l'As : à proscrire en général

Pourquoi l'entame sous un as est-elle à éviter en général ?

Derrière le mort, la réaction du partenaire dépend des cartes qu'il imagine chez vous, et l'entame inattendue sous un As peut l'amener à se tromper.

L'entame sous un As fournit des informations sur la localisation des honneurs du flanc.

Cette entame étant rare, son éventuel bénéfice ne compense pas les pertes qu'elle occasionne.

L'entame agressive avec deux As

L'entame dans une couleur commandée par l'As est à éviter.

Quand les deux couleurs sélectionnées sont commandées par l'As, la situation impose cette entame.

Bien que l'idée de faire passer une mauvaise carte du mort soit séduisante, il ne faut pas entamer sous un As, comme nous venons de le voir. Contre une manche, il faut donc entamer d'un As.

Lequel choisir ?

Vous chercherez une coupe dans votre camp en entamant soit d'un as court, soit d'un as long.

Sans indication, vous entamerez dans la couleur la plus courte, celle qui permet d'espérer le plus de levées.

L'entame sous le Roi

En style agressif, vous pourrez ou devrez entamer sous un Roi :

La démonstration de ces résultats se trouve dans 'L'entame Mortelle'.    


Les indications fournies ne vous conduiront pas toujours à l'entame mortelle : il est impossible de ne jamais se tromper !