Avant l'entame, vous disposez de deux sources d'informations aussi importantes l'une que l'autre :


Attention ! Votre traduction des enchères peut être erronée, pas la vision de vos cartes.

Les CPL

Qu'est-ce qu'une Couleur Productrice de Levées (CPL en abrégé) ?

C'est une couleur, autre que l'atout, qui va permettre au déclarant de trouver des défausses pour éliminer ses perdantes.


CPL franche :

ARV53 D4

CPL affranchissable :

RDV86 53

  

En quoi la CPL a-t-elle une importance particulière ?

Elle permet au déclarant d'éliminer des perdantes.

Les styles

Le style d'entame va donc dépendre de la présence ou non d'une CPL.

  

Style neutre

Le camp de la défense a un capital de levées d'honneur dont il ignore le montant au départ : il dépend de la place des honneurs adverses. S'il n'existe pas de CPL, ce capital ne fondra pas d'un seul coup. Il n'y a en général aucune urgence à le réaliser. Il ne faut surtout pas l'écorner en donnant une levée à l'entame. C'est le style neutre.

  

Style agressif

Par contre, s'il existe une CPL, ce capital est menacé de krach. Il faut réaliser les levées d'honneur du camp de la défense avant qu'elles ne disparaissent sur la CPL. Il ne faut pas hésiter alors à prendre le risque de donner une levée à l'entame pour prendre le maximum de chances de battre le contrat. C'est le style agressif.

  

Style tout terrain

Est-il toujours possible de décider s'il existe ou non une CPL?

Non! Vous êtes souvent dans l'impossibilité de vous forger une opinion à ce sujet. Vous devez alors vous réfugier dans le style tout-terrain.

  

Avant d'entamer, il faut donc scruter les enchères adverses afin de repérer une CPL. Cette recherche préliminaire est appelée "processus CPL".

Décider si une couleur adverse est productrice de levées

Toute couleur naturelle adverse est susceptible d'être longue (5 cartes au moins). Mais, toute longue n'est pas forcément une CPL faute d'être facilement affranchissable.

Il faut donc d'abord décider si la couleur adverse est longue.

Vous tiendrez pour longues les couleurs nommées au premier tour d'enchères au palier de deux.

Par contre, une couleur nommée au palier de un n'est pas forcément longue, de même qu'une seconde couleur. Dans ces cas, seule la séquence complète vous permettra de trancher.

Exemples :

Sud Nord    Sud Nord
1
2
4
2
3
1
4
2

Dans ces deux cas, vous devez décider que la couleur du répondant est longue.


Sud Nord
1
2
4
1
3

Pique ou trèfle sont-elles des couleurs longues ? La séquence ne l'indique pas.


Sud Nord
1
2
3
1
3
4

La couleur pique est longue : l'enchère de 3le confirme.


Ayant diagnostiqué une longue, comment savoir si c'est une CPL ?

Votre teneur dans les couleurs et votre analyse de la séquence doivent vous répondre.

 

Ne considérez pas une couleur longue adverse comme une CPL dans les 2 cas suivants :

Exemple 1 :

Main d'Ouest
754
R64
87
A7532
Sud Nord
1
2
4
2
3
4

La seule candidate, carreau, réussit sans peine son examen de CPL.

Aucune opposition dans la couleur et le cue-bid à 4fait craindre des carreaux maîtres ou un affranchissement très rapide de la couleur.


Exemple 2 :

Main d'Ouest
754
864
DV1087
A7
Sud Nord
1
2
2
4

Vous tenez solidement les carreaux et cette couleur n'est donc pas une CPL.

Elle ne développera aucune levée de longueur et ne procurera au déclarant que ses levées d'honneur.

Les CPL masquées

Quand aucune couleur longue, hormis l'atout, n'a été exprimée, il peut quand même exister une CPL, en particulier après une séquence rapide du genre 1 - 4 ou 1 - 4.

Quand l'ouvreur de 1SA joue une manche en majeure après un Stayman ou un Texas, il peut avoir en réserve une belle mineure cinquième.

Certaines séquences comme 1 - 3 - 4 masquent rarement des CPL : avec une couleur longue à côté de ses atouts, le mort n'aurait pas pris le risque de s'arrêter avant la manche.

Dans les cas où la séquence d'enchères peut cacher une CPL, il sera donc souvent opportun de renoncer au style neutre pour le style tout terrain...