Avec 15 ou 16 H, l'ouvreur en majeure est censé nommer une mineure troisième sur la réponse de 1SA, autorisant ainsi une deuxième enchère au répondant.

La séquence en question : 1M - 1SA - 2m.

 

La difficulté provient du large éventail de points d'honneurs de l'ouvreur qui peut posséder aussi bien 12 H que 16 H, voire 17 ou 18 H quand il détient un vrai bicolore.

Il s'agit de minimiser le nombre des cas où le camp s'arrête avant 3SA avec 25 H, ceux où il déclare 3SA avec moins de 25 H et ceux où il parvient à 2SA avec moins de 23 H dans la ligne.

 

Le répondant peut posséder 6, 7, 8, 9 ou 10 H. Comme il est impossible de couvrir tous les cas de figure, on admet qu'un développement peut déraper dans une seule situation, par exemple jouer 2SA avec 12 en face de 10, mais pas 12 en face de 9 ou 10.

    - Avec 10 H, le répondant dit en général 2SA sur 2m. Si l'ouvreur détenait un bicolore de 12 à 14 H, il passe sur 2SA et se retrouve à 2SA dans un seul cas (quand l'ouvreur possède 12 H) avec moins de 23 H.

    - Avec moins de 10 H et deux cartes dans la couleur d'ouverture, le répondant dit 2M. L'ouvreur passe alors avec 15 H (il considère que le répondant n'a pas 10 H et que la ligne est donc limitée à 24 H), déclare 2SA avec 16 H (le répondant déclare 3SA avec 9 H et se retrouve à 2SA avec 22 H dans un seul cas, 16 en face de 6).

 

Mais l'ouvreur peut aussi posséder un bicolore de 17 ou 18 H. Avec 18 H, il dit 3SA sur 1SA (il ne se retrouve à 3SA avec moins de 25 H que dans un seul cas), 2SA avec 17 H. Après 1M - 1SA - 2m - 2M, 2SA provient donc de 16 ou 17 H, et le répondant a un problème avec 8 H (avec 7 H, il passe ; avec 9 H, il dit 3SA).

Convention: 
Pour certains, 2SA après 1M - 1SA est - conventionnellement - forcing.

Tout ceci se complique quand le répondant possède une courte dans la majeure de l'ouvreur et seulement trois cartes dans la mineure m. Il passe sur 2m (quand il ne possède pas une longue exprimable) avec 6, 7 ou 8 H au risque de jouer dans un trois-trois. Il dit 2SA avec 10 H. Que doit-il faire avec 9 H ?

 

Un autre sujet : on a admis que le répondant disait 2SA sur 2m avec 10 H. C'est vrai quand il possède une main plus ou moins régulière avec des honneurs éparpillés, mais il ne dit pas 2SA avec un petit doubleton, voire un petit tripleton dans une couleur non nommée. Il est amené à dire 2M, ou 3m quand il possède quatre cartes m. Il est donc possible de se retrouver à 2M ou 3m avec 25 H.

 

Ouvrir de 1SA les mains de 16 H résout ces problèmes de force (on appelle 3SA avec 16 en face de 9, pas en face de 8) et de distribution (on évite de jouer dans un trois-trois), mais peut faire oublier un fit en majeure.

 

Il convient à ce stade de différencier le TPP du duplicate :

               - de la qualité de la majeure (1M avec des intermédiaires),

               - de la qualité de la mineure troisième (on risque de jouer 2m en quatre-trois, voire en trois-trois),

               - d'autres facteurs comme la présence de trois cartes dans l'autre majeure ou la qualité des opposants.


Exemples d'ouverture de 1SA en duplicate :

Pique AD5
Coeur V8765
Carreau R5
Trèfle AD9
Pique R5
Coeur ARD65
Carreau 852
Trèfle A92
Pique RV2
Coeur D7543
Carreau R5
Trèfle AR2
Pique AR2
Coeur R7654
Carreau V52
Trèfle RD
1SA
1SA
1SA
1SA