Pour les exercices, cf 'Exercices et corrigés'

3M limite ou barrage
Avec trois atouts
3SA après 1M - 3M
Interesting bid
Après 1M - 3 Trèfle

Du soutien à 3M limite ou barrage

Les Étatsuniens, avec les soutiens Bergen, ont trouvé logique - en raison de la loi des levées totales - de donner au jump soutien majeur la signification d'un barrage avec quatre atouts. 3Trèfle et 3Carreau sont alors utilisés pour différencier les mains limites en fonction de leur nombre d'atouts.

L'expérience française de cette variante n'a pas été concluante et les experts sont revenus à la variante limite du soutien 1M - 3M. Examinons-en les raisons :

Après 1M - 3M, le n°4 connaît neuf atouts au moins chez les adversaires et donc un fit dans sa ligne, élément sécurisant pour intervenir (la présence de neuf cartes dans une ligne implique arithmétiquement une couleur d'au moins huit cartes dans l'autre.)

En conséquence, le n°4 est plus tenté d'intervenir après un barrage qu'après une enchère limite, d'autant plus que les risques de pénalité lucrative sont faibles puisque les deux camps sont fittés. Cet effet pervers du barrage pousse les adversaires à surenchérir et le camp se retrouve souvent devant une décision difficile : passer ou dire 4M alors que la manche n'était pas initialement envisagée.

D'autre part, en face d'une ouverture minimum (le plus fréquent), les 8-9 H d'une enchère limite sont beaucoup plus fréquents que les 5-7 H du barrage, alors que les adversaires ont vraisemblablement un contrat à jouer (loi des levées totales).

Enfin, les enchères de 3m permettent non seulement un contre d'entame, mais laissent de la place pour intervenir.

Exemple :

  Pique RD64
Coeur 964
Carreau D753
Trèfle 32
 
Pique 96
Coeur A1075
Carreau 984
Trèfle R1085
  Pique 52
Coeur RDV8
Carreau AV
Trèfle D9764
  Pique A10873
Coeur 32
Carreau R1062
Trèfle AV
 

Après 1Pique - 2Pique, même si Est contre, la séquence s'arrêtera à 3Pique, les deux contrats 3Coeur et 3Pique étant dans les cartes.

Après 1Pique - 3Pique (barrage), si Est prend le risque de contrer, Sud se retrouve devant l'obligation (assurance) de devoir défendre contre une manche qui chute…


Comme de surcroît une main de 7 H comportant quatre atouts et un singleton produit une enchère limite (11 DH), la variante limite du soutien à 3M, plus efficace que le barrage, doit être privilégiée.

Du soutien limite avec trois atouts

Pour exprimer les mains limites fittées par trois cartes, en vertu des trois principes - simplicité, économie, discrétion - une seule enchère, 3Trèfle, suffit.

Démontrons-le :

Démonstration pouvant intéresser certains :

Deux enchères, 3Trèfle et 3Carreau, pourraient exprimer les mains limites fittées par trois cartes.

Les deux significations qu'il serait raisonnablement possible de leur attribuer - pour faciliter la tâche de l'ouvreur - seraient relatives à la manière de faire des levées, affranchissement ou coupes :

Exemple :
  Pique D62
Coeur 987
Carreau RD753
Trèfle R5
 
Pique 954
Coeur RV107
Carreau 98
Trèfle D1064
  Pique RV
Coeur D643
Carreau V4
Trèfle AV932
  Pique A10873
Coeur A2
Carreau A1062
Trèfle 87
 

Après la séquence 1Pique-3Trèfle-4Pique, Ouest apprend qu'il existe une longue exploitable au mort : il évite l'entame atout (qui livre) pour choisir une entame agressive, cœur ou trèfle, mortelle en l'occurrence.


Exemple :
  Pique RV2
Coeur 9873
Carreau AV543
Trèfle 5
 
Pique 986
Coeur R1064
Carreau R2
Trèfle DV106
  Pique 75
Coeur D95
Carreau D1087
Trèfle A432
  Pique AD1043
Coeur A2
Carreau 96
Trèfle R987
 

Après la séquence 1Pique-3Trèfle-4Pique, Ouest apprend qu'il existe un singleton au mort : il évite l'entame de la TrèfleD (qui livre) pour choisir l'entame atout, mortelle en l'occurrence.


Ces deux variantes donnent des indications d'entame et sont donc nocives (entame agressive en présence d'une couleur longue exploitable, atout ou neutre dans les autres cas). En outre, l'utilisation de deux enchères artificielles multiplie le risque de subir un contre d'entame.

Ces inconvénients pourraient être négligés si les avantages retirés étaient conséquents.

Or, ce n'est pas le cas : la manche est déclarée à partir de 26/27DH et une enchère limite - 3Trèfle en application du principe d'économie - suffit à l'ouvreur pour dire 3M ou 4M, comme l'illustre l'usage d'une enchère limite unique pendant un demi-siècle.

Fin de la démonstration

3Trèfle laisse en outre la possibilité au déclarant de dire 3Carreau quand celui-ci souhaite faire un effort de manche ou de chelem en l'absence de mineure cinquième ou de quatre cartes dans l'autre majeure.

Du relais à 3SA après 1M - 3M (pour joueurs confirmés)

On admet que le contrat de 3SA est exclu après 1M - 3M. 3SA devient alors une sorte de relais (tandis que la nomination d'une couleur - le plus souvent quatrième - est un 'interesting bid', demandant au répondant de réévaluer ses valeurs dans cette couleur).

Ce 3SA demande au répondant d'évaluer sa main en fonction d'une main régulière chez l'ouvreur, c'est-à-dire de dévaluer ses petits honneurs.

Qualité des honneurs et valeurs distributionnelles sont les éléments à prendre en compte.

Exemples après 1Pique - 3Pique - 3SA :

Pique DV82
Coeur RV4
Carreau 72
Trèfle D952
Pique AD98
Coeur 9865
Carreau 87
Trèfle A98
Pique RDV8
Coeur R765
Carreau 5
Trèfle 10982
Pique DV87
Coeur AR43
Carreau 75
Trèfle 982
4Pique
4Trèfle
4Carreau
4Coeur

Avec trois honneurs de tête chez le répondant, le chelem est pratiquement assuré et le répondant doit reparler quand, séquence fréquente dans cette situation, l'ouvreur revient à 4M sur un cue-bid de contrôle du répondant.

Exemple :

Ouvreur Répondant
Pique AD765
Coeur D72
Carreau R
Trèfle ARD4
Pique R985
Coeur R865
Carreau A7
Trèfle 865
La séquence
1Pique
3SA
4Pique
5Pique
3Pique
4Carreau
4SA
6Pique

Vu la séquence et la main du répondant, l'ouvreur n'a pas de problème à trèfle.


De l'interesting bid sur 3M (pour joueurs confirmés)

Les séquences : 1Coeur - 3Coeur - 3Pique / 1Coeur - 3Coeur - 4m / 1Pique - 3Pique - 4m / 1Pique - 3Pique - 4Coeur

Pour rechercher le chelem, l'ouvreur peut nommer une couleur où il a besoin d'un complément (interesting bid) qui n'implique pas l'absence de contrôle dans une couleur de rang inférieur.

La nomination d'une couleur est une recherche de complément dans cette couleur.

Un honneur de tête second ou deux gros honneurs ou un singleton sont des compléments idéaux.

Un gros honneur troisième ou un doubleton sont des compléments moyens.

Avec un complément idéal, le répondant va au chelem, sans négliger la possibilité d'un grand chelem.

Avec un complément moyen, le répondant fait une enchère intermédiaire.

Exemples après 1Pique - 3Pique - 4Trèfle :

Pique DV82
Coeur R4
Carreau R965
Trèfle 854
Pique DV98
Coeur 9865
Carreau A7
Trèfle D65
Pique RD86
Coeur A652
Carreau 532
Trèfle 82
Pique DV87
Coeur R432
Carreau DV65
Trèfle 2
Pique DV87
Coeur 9876
Carreau 75
Trèfle AD4
4Pique
4Carreau
4Coeur
4SA
5Trèfle

 

Avec deux jeux :

Exemple 1 :

Ouvreur Répondant
Pique AR7652
Coeur 2
Carreau R8
Trèfle AR74
Pique DV98
Coeur 9865
Carreau A7
Trèfle D65
La séquence
1Pique
4Trèfle
4SA
6Pique
3Pique
4Carreau
5Carreau

La TrèfleD ou le doubleton trèfle suffit quand le répondant possède un as.


Exemple 2 :

Ouvreur Répondant
Pique AR7652
Coeur 3
Carreau A
Trèfle A10732
Pique DV98
Coeur 9865
Carreau R7
Trèfle D65
La séquence
1Pique
4Trèfle
4Pique
3Pique
4Carreau

Un complément moyen à trèfle ne suffit pas quand il manque l'CoeurA.


Des développements après 1M - 3T (pour joueurs confirmés)

Ces développements sont très rarement utiles (l'ouvreur nomme le plus souvent 3M ou 4M sur 3Trèfle) et parfaitement superfétatoires en tournoi par paires.

      3Carreau est un interesting bid généralisé avec a priori 13 H/14 DH et demande au répondant de réévaluer ses honneurs de tête et de dévaluer les autres honneurs.

 

Exemple 1 :

Ouvreur Répondant
Pique ADV65
Coeur R2
Carreau R98
Trèfle 1087
Pique R104
Coeur 10965
Carreau A7
Trèfle A952
La séquence
1Pique
3Carreau
3Trèfle
4Pique

La manche dépend au pire de la place du CoeurR.


Exemple 2 :

Ouvreur Répondant
Pique ADV65
Coeur R2
Carreau R98
Trèfle 874
Pique R98
Coeur DV65
Carreau D7
Trèfle R952
La séquence
1Pique
3Carreau
3Trèfle
3Pique

3Pique suffit largement.


Avec une concentration d'honneurs (entre deux couleurs dont l'atout) et un 3Trèfle maximum, le répondant cue-bide sa force au cas où l'ouvreur rechercherait le chelem.

Exemple 3 :

Ouvreur Répondant
Pique AD1065
Coeur A
Carreau AV82
Trèfle R74
Pique RV8
Coeur 9865
Carreau 73
Trèfle ADV2
La séquence
1Pique
3Carreau
4Carreau
6Pique
3Trèfle
4Trèfle
5Pique

Sur 4Trèfle, 4Carreau est un interesting bid (sinon 4SA) qui déclenche 5Pique. Avec trois petits carreaux, le répondant dirait 4Pique.


      Après 1Pique - 3Trèfle, 3Coeur décrit quatre cartes à cœur et demande au partenaire de nommer 4Coeur avec quatre cartes à cœur (ou un cue-bid de contrôle avec quatre cœurs et un beau 3Trèfle), sinon de nommer 3Pique ou 4Pique.

Exemple :

Ouvreur Répondant
Pique ADV53
Coeur AR82
Carreau R86
Trèfle 8
Pique R94
Coeur DV65
Carreau A72
Trèfle V65
La séquence
1Pique
3Coeur
4SA
6Coeur
3Trèfle
4Carreau
5Pique

Le chelem gagne à cœur, pas à pique.


Quand le répondant ne possède pas quatre cartes à cœur, il considère 3Coeur comme un interesting bid.

Exemple 1 :

Ouvreur Répondant
Pique ADV65
Coeur RD82
Carreau V43
Trèfle 8
Pique R84
Coeur A7
Carreau R972
Trèfle 10952
La séquence
1Pique
3Coeur
3Trèfle
4Pique

Avec deux honneurs de tête dans les neuf cartes de l'ouvreur, le répondant déclare la manche à pique.


Exemple 2 :

Ouvreur Répondant
Pique ADV65
Coeur RDV2
Carreau V43
Trèfle 8
Pique 984
Coeur 872
Carreau AD52
Trèfle RD2
La séquence
1Pique
3Coeur
3Trèfle
3Pique

Sans complément dans les longues de l'ouvreur et probablement des points perdus dans une mineure, 3Pique suffit.

 

      Après 1Coeur - 3Trèfle, 3Pique décrit quatre cartes à pique et demande au partenaire de nommer 4Pique avec quatre cartes à pique (ou un cue-bid de contrôle avec quatre piques et un beau 3Trèfle), sinon de se contenter de 4Coeur.

Exemple :

Ouvreur Répondant
Pique ADV6
Coeur RDV82
Carreau R43
Trèfle 8
Pique R84
Coeur A97
Carreau A62
Trèfle 10752
La séquence
1Coeur
3Pique
3Trèfle
4Coeur

Avec la CarreauD en plus, l'ouvreur aurait dit 3Carreau sur 3Trèfle, puis, sur 4Pique, 4SA (cf. ci-dessous).


      Pour prospecter un chelem dépendant des honneurs de tête du répondant, l'ouvreur dit 3Carreau, puis réagit en fonction de l'enchère du répondant.

Exemple 1 :

Ouvreur Répondant
Pique ADV65
Coeur RD8
Carreau AD86
Trèfle 8
Pique R104
Coeur A7
Carreau R97
Trèfle 109752
La séquence
1Pique
3Carreau
5Carreau
3Trèfle
4Pique
6Pique

Vu le matériel du répondant dans les autres couleurs, l'ouvreur qui propose un chelem ne peut pas détenir deux perdantes à trèfle.


Exemple 2 :

Ouvreur Répondant
Pique ARD65
Coeur AR5
Carreau 8
Trèfle RV43
Pique V84
Coeur 872
Carreau RV5
Trèfle AD72
La séquence
1Pique
3Carreau
4Trèfle
6Trèfle
3Trèfle
3Pique
5Trèfle

4Trèfle est un interesting bid dans une couleur a priori quatrième.


      Avec cinq cartes en mineure, un ouvreur intéressé par le chelem nomme sa mineure au palier de quatre.

Le répondant apprécie ses honneurs dans les longues de l'ouvreur et ses as à côté.

 

Exemple 1 :

Ouvreur Répondant
Pique ARV65
Coeur A5
Carreau 8
Trèfle AD876
Pique D84
Coeur RV2
Carreau RD52
Trèfle 952
La séquence
1Pique
4Trèfle
3Trèfle
4Pique

Un des rois tombe nécessairement dans la courte de l'ouvreur et l'absence de complément à trèfle est rédhibitoire. 4Pique suffit.

 

Exemple 2 :

Ouvreur Répondant
Pique ARV65
Coeur A5
Carreau 8
Trèfle AD876
Pique D84
Coeur D72
Carreau A754
Trèfle R52
La séquence
1Pique
4Trèfle
4Coeur
6Pique
3Trèfle
4Carreau
5Trèfle

Trois honneurs utiles permettent d'encourager l'ouvreur.

 

Exemple 3 :

Ouvreur Répondant
Pique ARV65
Coeur A5
Carreau 8
Trèfle A10876
Pique D84
Coeur 872
Carreau A95
Trèfle RD52
La séquence
1Pique
4Trèfle
4Pique
5Coeur
3Trèfle
4Carreau
5Trèfle
7Trèfle

Noter le coup de frein à 4Pique après 4Carreau : 4Pique ne dénie pas un contrôle cœur, il indique seulement que l'effort à 4Trèfle est produit avec une main très minimum et qu'il faut quatre cartes utiles (ou l'équivalent) chez le répondant (cas de figure) pour que le chelem soit bon.