Pour les exercices, cf 'Exercices et corrigés'

Du soutien simple à deux vitesses
De l'enchère d'essai
Des développements après un essai classique

 

Du soutien simple à deux vitesses

Pourquoi un soutien simple à deux vitesses ?

Le soutien simple à deux vitesses présente les avantages suivants :

        • Après la réponse de 2M, l'ouvreur peut déclarer la manche directement avec certaines mains qui auparavant auraient nécessité une enchère d'essai, donc évite de donner des informations aux adversaires.

        • Après la réponse de 2M, l'ouvreur peut faire un effort sans crainte de chuter au palier de trois.

        • Après la réponse de 2M, surenchérir ou passer sur un réveil adverse est plus facile.

        • Après la réponse de 1SA, on peut éviter de dépasser le palier de 2M.

        • La réponse de 1SA peut inhiber un réveil adverse.

Quel soutien simple à deux vitesses ?

Parmi ceux qui pratiquent le soutien simple à deux vitesses, il existe deux techniques :

        • 2M montre strictement de 8 à 10 DH.

        • 2M montre de 6 à10 DH, mais le répondant se réserve la possibilité de ne pas soutenir avec des mains régulières peu attractives (5-7 H, honneurs peu utiles).

L'opinion de l'IDB :

C'est cette dernière solution qu'il faut privilégier pour les raisons suivantes :

Ouvreur Répondant
Pique RD6542
Coeur 87
Carreau RV43
Trèfle A
Pique A73
Coeur 1092
Carreau D1072
Trèfle 953

Après 1Pique - 2Pique, l'ouvreur dit 3Carreau. Après 1Pique - 1SA - 2Carreau - 2Pique, l'ouvreur passe.


Il ne s'agit pas d'une convention ajoutée au système de base : c'est le jugement du joueur qui lui permet d'apprécier sa main et il n'y a aucun accord particulier avec le partenaire.


La séquence 1 Coeur - 1 Pique - 1SA - 2 Coeur
En raison de la possibilité de répondre 1Pique avec une main très faible et un fit à cœur, cette séquence décrit un répondant faible (6-7 DH) avec un fit cœur et quatre ou cinq piques.

 

 

 

 

De l'enchère d'essai

L'enchère d'essai originale, éventuellement dans trois petites cartes, avait l'inconvénient d'indiquer la couleur d'entame aux adversaires.

L'approche classique

Cet inconvénient a disparu avec l'apparition de l'enchère d'essai généralisé, 2SA. La nomination d'une couleur montrait alors au moins quatre cartes, a priori commandées par un honneur. Simultanément, la réponse sur l'enchère d'essai s'est trouvée modifiée : là où il fallait absolument apporter un complément dans la couleur, il suffisait d'un soutien maximum pour nommer la manche et la nécessité d'un complément n'intervenait que pour les mains intermédiaires.

Exemple 1 : 9-10 DH sans complément

Pique DV1032
Coeur A5
Carreau R7
Trèfle AV62
Pique R76
Coeur R63
Carreau A652
Trèfle 875
La séquence
1Pique
3Trèfle
2Pique
4Pique

Exemple 2 : 8 DH avec complément

Pique DV532
Coeur A5
Carreau R7
Trèfle AV62
Pique R96
Coeur 963
Carreau D1052
Trèfle R75
La séquence
1Pique
3Trèfle
2Pique
4Pique

Exemple 3 : 8 DH sans complément

Pique DV532
Coeur A5
Carreau R7
Trèfle AV62
Pique 764
Coeur RD3
Carreau DV54
Trèfle 875
La séquence
1Pique
3Trèfle
2Pique
3Pique

L'approche moderne

L'enchère d'essai dans une couleur se pratique dans au moins quatre cartes et est limitée aux espoirs de manche :

Exemple :

Après 1Pique - 2Pique
Pique AD532
Coeur AV2
Carreau 7
Trèfle RV64
Pique ARV64
Coeur 8
Carreau A2
Trèfle AD765
3Trèfle
2SA

L'approche futuriste

Certains spécialistes expérimentent un 2SA montrant spécifiquement un espoir de chelem, une couleur (de longueur indéterminée), un espoir de manche.

L'opinion de l'IDB :

L'approche classique est peut-être plus délicate à manier que l'approche moderne, mais elle permet l'appel de chelem borderzone que l'approche moderne évite.

Des développements après une enchère d'essai dans le style classique

Les réponses après 1M - 2M - 2SA :

        • 3M : 6-7 DH, ou 8 DH dévalués (cf. Évaluation)

        • 4M : 9-10 DH sans intérêt particulier, ou 8 DH réévalués (cf. Évaluation)

        • 3X : cf. ci-dessus

        • 3SA : 9-10 H, répartition 4333, atouts de médiocre qualité

        • 4X : 9-10 DH, singleton X, quatre atouts

Exemples :

Après 1Pique - 2Pique - 2SA
Pique 984
Coeur RV2
Carreau D652
Trèfle D42
Pique V98
Coeur 42
Carreau RV85
Trèfle RV52
Pique V98
Coeur RDV2
Carreau 42
Trèfle 9872
Pique D85
Coeur AR92
Carreau 84
Trèfle 8742
Pique 985
Coeur R1092
Carreau A42
Trèfle DV2
Pique D852
Coeur A1092
Carreau 9875
Trèfle 2
3Pique
4Pique
3Coeur
3Coeur
3SA
4Trèfle

Sur 3X (X étant au moins quatrième, au moins neuf cartes de l'ouvreur sont connues), le répondant apprécie à la fois la force de sa main et le complément dans la couleur nommée, trois petites cartes étant le pire.

        • Avec un singleton dans la couleur X, il va à la manche, quelle que soit sa force.

        • Une enchère intermédiaire montre un gros honneur dans la couleur nommée.

        • 3SA décrit une main maximum comportant au moins un arrêt et demi dans chacune des deux autres couleurs.

        • Le soutien de la couleur X montre une main maximum aux honneurs concentrés entre l'atout et la couleur X.

Exemples :

Après 1Pique - 2Pique - 3Trèfle
Pique V84
Coeur R865
Carreau R84
Trèfle 763
Pique V84
Coeur 9865
Carreau 942
Trèfle AD4
Pique V98
Coeur RD1083
Carreau 654
Trèfle V7
Pique V98
Coeur AD108
Carreau 654
Trèfle R72
Pique 982
Coeur DV108
Carreau RD104
Trèfle V8
Pique RV2
Coeur 10854
Carreau 1043
Trèfle AD7
3Pique
4Pique
3Coeur
3Coeur
3SA
4Trèfle


Après 1Coeur - 2Coeur - 2Pique, 3Pique garantit quatre cartes à pique, afin de pouvoir déclarer la manche dans le quatre - quatre ; de même, après 1Pique - 2Pique - 3Coeur, 4Coeur garantit au moins quatre cœurs.